Musicothérapie


Composante de l’art-thérapie, la musicothérapie consiste à utiliser le son et la musique sous toutes leurs formes comme médiation dans un processus thérapeutique. Pratique de soin, de relation d’aide ou de rééducation, la musicothérapie exploite les propriétés de la musique (apaisement, détente, évacuation des émotions, support à l’expression) en proposant une thérapie adaptée à chaque sujet. Ainsi, elle permet de favoriser l’expression de soi, de développer la créativité et l’imaginaire, de prendre conscience des ressources propres à chacun et de lever certaines inhibitions.

 

La musicothérapie s’adresse à tout le monde et à tous les âges et ne nécessite pas de capacité musicale particulière. En fonction du contexte et du projet de soin ou d’accompagnement, les séances de musicothérapie peuvent être proposées de manière individuelle, groupale ou familiale. Il existe différentes techniques de musicothérapie.

 

Musicothérapie active 

 

La musicothérapie active privilégie la production sonore et musicale, l’improvisation, la créativité.

 

Les séances de musicothérapie active offrent au sujet la possibilité de s'exprimer librement, de communiquer, mais également de développer sa créativité au travers d'instruments rythmiques et/ou mélodiques, de l’utilisation de la voix et du corps. Il s'agit alors de s'exprimer autrement au moyen de dispositifs réfléchis par le musicothérapeute en fonction du projet thérapeutique.

 

Musicothérapie créative

 

Tout au long de mon parcours institutionnel, j’ai développé peu à peu une technique de musicothérapie dite « créative ». Il s’agit, grâce à l’utilisation des nouvelles technologies et aux techniques d’enregistrement via un ordinateur, de mobiliser les processus de création et de créativité afin de produire une œuvre sonore (tableau musical ou sculpture sonore), vocale et/ou musicale, pouvant aller jusqu’à la création d’une chanson (Slam, Rap, chanson à texte) en passant par la poésie.

 

Cette approche créative permet de créer une œuvre singulière qui va faire trace et sur laquelle il sera possible de revenir dans l’après coup afin de revisiter cette expérience.

 

Quelques exemples :

 




 

Musicothérapie réceptive

 

La musicothérapie réceptive propose des dispositifs fondés sur l'écoute, faisant appel à une association libre et une élaboration psychique de la part du sujet. Elle s’appuie aussi sur les effets psychoaffectifs et psychophysiologiques de la musique.

 

Cette technique de musicothérapie est utilisée afin de favoriser l'expression verbale. De ce fait, la musicothérapie réceptive va s'adresser à des personnes qui ont la possibilité d'exprimer un vécu, une émotion par la parole. Ainsi, cette parole peut être reprise et permettre au sujet un travail de verbalisation de son ressenti. La musicothérapie réceptive s'inscrit dans une démarche d’aide et de soutien.

 

Détente psychomusicale (Relaxation sous induction musicale)

 

Cette technique s'inscrit dans le champ de la musicothérapie réceptive. Le musicothérapeute réalise un montage sonore (cheminement musical) qui a pour but d'amener petit à petit le sujet à la détente.

 

La technique développée est appelée "Montage en U". Cette séquence musicale, d’environ trente-cinq minutes, inclut une réduction progressive des différents paramètres musicaux, entraînant une phase de détente maximum, puis une remontée graduée afin de redynamiser légèrement le sujet en fin de séance. Cette relaxation sous induction musicale est très utilisée dans la prise en soin de la douleur aiguë et/ou chronique. Elle agit entre autre sur l’anxiété, la qualité du sommeil, le manque de tonus, la nervosité.

 

 

Je reste à votre disposition pour vos demandes d'informations et/ou de devis.